Communiqué de presse

 

Communiqué de presse

Avec l’inauguration de son bâtiment, le démonstrateur français des anticorps d’immunothérapie MI-mAbs a engagé une nouvelle étape de croissance

  |   Communiqués de presse

- D’une surface finale de 1 500m2, ce bâtiment, propriété d’Aix-Marseille Provence Métropole (AMPM) a été inauguré le 5 juillet dernier au cœur de MI-Biopark, le parc d’activité biotechs de Luminy.

- Il permettra d’accélérer les programmes de R&D du démonstrateur et de parfaire la formation en immunotechnologie des étudiants de Master d’Aix-Marseille Université (AMU).

MI-mAbs, le démonstrateur français des anticorps d’immunothérapie lancé dans le cadre des Investissements d’Avenir a inauguré son bâtiment le 5 juillet au cœur de MI-Biopark. Grâce à ce nouvel outil qui sera bientôt enrichi d’une unité de bio-production d’anticorps à l’échelle préindustrielle, MI-mAbs entend accélérer les programmes de R&D de ses clients académiques et industriels et assurer son autonomie financière dès la fin de l’année 2019. Les vidéos de l’inauguration du bâtiment de MI-mAbs sont disponibles sur la chaîne vimeo de MI-mAbs

 

« MI-mAbs est emblématique de la stratégie d’Aix-Marseille Université en matière de connaissances, de recherche et d’innovation puisqu’il permet à la fois d’accélérer le transfert de l’innovation, de conforter le développement économique de notre territoire et d’offrir un banc d’essai grandeur nature à nos étudiants, » souligne le Pr Yvon BERLAND, Président d’Aix-Marseille Université « Il témoigne aussi de notre excellence dans le domaine de l’immunologie fondamentale et appliquée. De la création du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy à celle de Marseille Immunopole (MI), en passant par la réussite d’une spin-off comme Innate Pharma, Marseille s’est progressivement imposé en leader d’une discipline qui est en train de changer le destin de milliers de patients. »  

« En 2010, l’immunothérapie commençait à tenir ses promesses et Marseille avait déjà contribué à ces avancées mais il manquait incontestablement un outil pour accélérer et dé-risquer la R&D de ces nouveaux anticorps, » rappelle le Dr Hervé BRAILLY, Président du Conseil de surveillance et co-fondateur d'Innate Pharma « Avec Eric VIVIER, François ROMAGNÉ, Jean Paul BORG et Bernard MALISSEN notre idée a donc été de confier l’étape charnière de la validation de la cible et de la sélection de l’anticorps candidat à un centre expert positionné à l’interface de la recherche et de l’industrie. C’est ce que fait aujourd’hui MI-mAbs, avec un programme d’anticorps issu de la collaboration entre Innate Pharma et Sanofi et ce qu’elle pourra désormais conduire à plus grande échelle dans ce nouveau bâtiment ».

« Au travers de son engagement dans MI-mAbs, Sanofi confirme sa volonté d'apporter des biothérapies innovantes aux patients atteints de cancers et de maladies inflammatoires pour lesquels les besoins médicaux non satisfaits sont encore importants.» indique le Dr Marc BONNEFOI, Vice-Président R&D Sanofi France « Pour accélérer l’innovation et répondre aux besoins des patients dans ces domaines, nous avons choisi une nouvelle fois d’associer nos expertises à des partenaires d’excellence, ici en immunologie ».

« Comme son nom l’indique, MI-mAbs (MI monoclonal antibodies) est au cœur de la stratégie de MI. Le démonstrateur est positionné en amont de la chaine de valeur de la R&D d’anticorps d’immunothérapie. Pour une cible donnée, nous générons les candidats anticorps, évaluons leur potentiel de développement en étudiant leur efficacité in vitro et in vivo. Nos collègues cliniciens de l’IPC et les scientifiques du Centre d’Immunophénomique (CIPHE) nous accompagnent dans cette tâche en nous fournissant des échantillons biologiques de patients et des modèles animaux. Une fois sélectionnés, ces anticorps candidats pourront intégrer les programmes d’essais cliniques mis en œuvre à l’IPC et l’AP-HM. Avec les autres plateformes de MI, MI-mAbs contribue ainsi à accélérer toutes les étapes de la R&D, fournissant aux chercheurs académiques une expertise du développement dont ils sont dépourvus et offrant aux industriels l’accès à des modèles originaux et un relais de R&D proche des acteurs du monde de la recherche, » ajoute le Pr François ROMAGNÉ, Directeur de MI-mAbs « Initialement coordonné par le Pr Eric VIVIER, MI-mAbs a déjà conduit 15 projets de R&D et engagé 2 programmes de développement intégrés pour le compte de différents partenaires académiques et industriels. Graâce au soutien de l’État, des collectivités locales, nous bénéficions désormais d’un bâtiment de haute technologie qui nous permettra de mener rapidement jusqu’à 4 programmes intégrés par an ». 

 Retour