Immuno-histologie & Bioinformatique

 

L’expertise conjuguée de l’académique, du translationnel et de la clinique

En complément des études d’immunopharmacologie, MI-mAbs évalue la distribution de la cible thérapeutique dans les tissus normaux et pathologiques, chez l’homme et la souris (pour les anticorps surrogate).


En collaboration avec les plateformes "histologie" du CIML et "histopathologie expérimentale" (ICEP) de l’IPC et du CRCM, MI-mAbs détermine l’expression et la localisation des nouvelles cibles thérapeutiques et des biomarqueurs sur des coupes de tissus sains et pathologiques (maladies auto-immunes, inflammation et cancers).

Conduite à grande échelle (un ou plusieurs biomarqueurs dans 500 à 1 000 échantillons biologiques en simultané) à l’aide de différentes techniques (immunomarquage sur tissus congelés ou inclus en paraffine, tissue microarrays, imagerie…), ces études contribuent à la validation de la cible et d’éventuels biomarqueurs associés (analyse quantitative in situ). A l’ère de la médecine personnalisée, ces derniers permettront de stratifier les patients lors des futurs essais du candidat anticorps et suivre la réponse au traitement sur la durée.

Au-delà, ces données révèlent les tissus et les organes non malades reconnus par l’anticorps (la plupart du temps, l’expression des cibles thérapeutiques n’est en effet pas réduite aux seuls tissus inflammatoires ou aux tumeurs).

Ces données sont complétées par une analyse bio-informatique de la cible chez la souris et l’homme. (en collaboration avec le CIML et le CRCM, MI-mAbs, a mis au point des outils spécifiques qui permettent notamment de mesurer l’expression des gènes dans les différentes populations et sous populations de cellules immunitaires). Pour conduire ces mesures d’expression, MI-mAbs a par ailleurs accès aux banques de données bioinformatiques publiques et aux bases de données du site marseillais (données des études conduites sur des tissus normaux et dans différentes pathologies tumorales).