Immunoconjugués

 

De l’étude de faisabilité à l’évaluation in vitro et in vivo des ADC

Les progrès de l’ingénierie génétique et de l’immunologie ont ouvert la voie à de nouveaux types d’anticorps monoclonaux, au premier rang desquels aux immunoconjugués ou ADC (Antibody Drug Conjugate).

En pratique, un anticorps spécifiquement dirigé contre des tumeurs est  couplé à une substance active (toxine, médicament, enzyme voire isotope radioactif). Une fois l'anticorps parvenu à destination, cette substance est alors libérée aux cœur des cellules tumorales. 


L’offre de MI-mAbs couvre des études de faisabilité de l’immunoconjugué à l’évaluation de son efficacité in vitro et in vivo sur modèles tumoraux.

Les anticorps issus de la plateforme ou fournis par le partenaire peuvent être couplés à des drogues cliniquement validées (notamment des toxines de la famille des auristatines) par des méthodes classiques (couplage sur cystéine) ou site spécifique (à l’aide de linkers particuliers).

MI-mAbs s’appuie sur la  spectrométrie de masse pour évaluer le ratio anticorps/toxine des immunoconjugués et teste leur efficacité d’abord, in vitro, sur des lignées cellulaires puis, in vivo, sur des modèles tumoraux syngéniques ou xénogéniques.

MI-mAbs bénéficie d’un accès à la technologie de couplage mise au point par Innate Pharma pour un usage à des fins de recherche. Déjà validée sur différents modèles précliniques, cette technologie lui permet de générer de façon accélérée des anticorps conjugués homogènes avec un ratio anticorps/toxine exact (2:1 ou 4:1).