Profil d'expression de la cible

Profil d'expression de la cible

Une étape clé pour la validation de la cible


Le profil d’expression d’une cible doit être connu dès la phase initiale du développement d’un nouvel anticorps thérapeutique. Par exemple, un cible s’exprimant sur des cellules cancéreuse doit idéalement être faiblement exprimée sur les cellules saines afin de minimiser les effets indésirables d’un traitement. L’analyse d’expression est également essentielle au choix du modèle animal à utiliser dans les étapes de validation et des indications les plus pertinentes à cibler.  

En collaboration avec les plateformes d’histologie de l’IPC (Institut Paoli-Calmettes) et du CRCM (Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille), MI-mAbs détermine le profil d’expression de nouvelles cibles thérapeutiques par ImmunoHistoChimie (IHC) et ImmunoFluorescence (IF).

 

 

L’analyse se fait à l’aide d’un Ventana Discovery XT® de manière automatisée, rapide et reproductible, sur des tissus de différentes natures et origines : 

  • Murins ou humains (les échantillons de patients sont mis à disposition par l’Institut Paoli-Calmettes)

  • Sains ou pathologiques

  • Congelés ou inclus en paraffine

MI-mAbs compte un ingénieur expert en IHC ainsi qu’un anatomopathologiste (MD) expert dans l’analyse des sections colorées.

  • Préparation des échantillons (congelés ou en paraffine) et réalisation des coupes

  • Histologie : 

    • Colorations classiques : HES (Hematoxyline Eosine Safran) et May-Grünwald-Giemsa (MGG) pour la morphologie tissulaire et cellulaire

    • Colorations spéciales : ex : Trichrome de Masson (fibres conjonctives), PAS (glucides) et Bleu Alcian (mucines)

  • Immunohistochimie :

    • Validation d’immunomarquages sur tissus congelés ou fixés puis inclus en paraffine

    • Multiplexing en IHC et en IF

  • Tissue-microarrays (TMAs) en paraffine : étude de screening de biomarqueurs, caractérisation d’un grand nombre d’échantillons en simultané 

  • Numérisation des lames ; obtention de lames virtuelles permettant de faire de l’analyse d’image

  • Lecture et analyse histopathologique

Les analyses IHC peuvent être utilisées à plusieurs autres étapes au cours du développement d’un anticorps thérapeutique :

  • Validation de la spécificité de l’anticorps dans les tissus

  • Choix des doses à utiliser

  • Développement de biomarqueurs si un anticorps est visé à des fins diagnostiques

  • Organisation des tissue en réponse au traitement par un anticorps (voir Immunopharmacologie in vivo)